Le cri du cerf est appelé brame ! C’est un cri rauque et très puissant, équivalent à plus de 40 fois le beuglement d’une vache. Le brame retentit courant septembre à la fin de l’été ou début de l’automne dans les forêts de France. Le brame est le moyen pour le cerf de faire connaître sa volonté de fonder une famille, il est poussé pendant la période de rut  ! C’est le moment de l’année où les cerfs séduisent les biches pour s’accoupler. Pourquoi le brame ? Que signifie ce cri exactement ? Sachez déjà qu’il y a différents type de brames, si vous allez en forêt, apprenez à l’avance à les reconnaître.

Le cerf brame pour éloigner les prétendants

Rappelons que les cerfs et les biches vivent en harde. Arrivé à l’âge adulte, chaque jeune cerf quitte sa harde et cherche à s’accoupler. Le jeune cerf cherche donc à séduire les femelles des autres hardes en bramant aussi fort qu’il le peut. En se rapprochant trop près d’une harde déjà tenue par un cerf plus fort ou plus puissant, le jeune cerf prend des risques mais le désir d’accouplement est trop fort ! Soit il est éloigné par les odeurs et le marquage du territoire du cerf, soit il est éloigné par son cri : sinon le combat devient inévitable.

Plus son cri est puissant, plus le mâle a de chance d’éloigner son rival. Le cerf veut éviter le combat : en bramant le cerf envoie un signal à l’autre cerf, l’invitant à passer sa route et quitter son territoire.

Quand les cris n’ont pas dissuadé les deux cervidés, le combat a lieu : on peut entendre les bois claquer les uns contre les autres. Les combats sont violents, les cerfs s’engagent dans une lutte physique sans merci : l’un pour défendre sa harde, l’autre pour essayer de conquérir une prétendante. Pendant le combat, les cerfs peuvent s’affliger des blessures graves avec leurs bois. Parfois, le combat peut prendre une tout autre issue, tout aussi grave que la blessure : les bois des cerfs peut s’emmêler, et les cervidés peuvent rester bloquer. En essayant de se dégager, les cerfs peuvent perdre leur force, et donc s’épuiser au combat et parfois mourir.

Bramer pour rassembler les biches autour d’eux

Le brame est le signal, qui annonce le temps de la reproduction. Le brame est un chant de séduction qui permet d’envoyer un message aux biches : « choisis-moi, je suis le mâle idéal pour la reproduction ». C’est donc aussi pour attirer les biches mais aussi les séduire que le cerf brame. Et plus il brame fort, plus il va impressionner ! 

Il faut savoir une chose pour bien comprendre pourquoi le cerf brame, c’est que la période de reproduction de la biche est très très court (pas plus de 24 heures). C’est donc elle qui va autoriser le cerf à s’accoupler avec elle, quand elle l’aura décidé. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas le cerf qui choisi quand il va s’accoupler (puisque lui veut s’accoupler tout le temps pendant cette période). C’est la biche ! Pour le cerf par contre, cette période dure un mois : un sacré décalage et c’est bien ça qui pose problème pour contrôler son harem !

Par le brame, le cerf implore donc les biches de bien vouloir le satisfaire. C’est un cri qui peut être à la fois passionné mais aussi contrarié (leur objectif, c’est d’assurer la continuité de l’espèce) ! Il y a en effet plusieurs types de brame, arriverez vous à les reconnaître lors de votre prochaine virée nocturnes ?

Le comportement des cerfs pendant le brame

Les cerfs sont sur leur garde pendant un mois : ils s’épuisent en bramant et en combattant mais aussi en se déplaçant beaucoup. Les cerfs sont dans un état de vigilance permanent pendant la période de brame, et le stress peut être très fort ! Ils doivent sans cesse :

  • contrôler leur territoire : pour cela, il va faire des aller retour incessants, se frotter sur les arbres, déposer des sécrétions, se rouler etc…,
  • surveiller les femelles : ils ne doivent pas être très loin au moment où le très court créneau de reproduction va avoir lieu. 
  • éloigner les rivaux. Le cerf n’a même plus le temps de se nourrir correctement pendant cette période, il peut perdre jusqu’à 30 kg. Ses forces sont amoindries, son comportement peut changer

Toutefois, les cerfs n’attaquent pas les humains par nature, mais il est tout à fait possible que des drames arrivent. Vous avez certainement dû voir des articles de journaux faisant froids dans le dos « un promeneur attaqué par un cerf » ou « un chasseur meurt empalé par un cerf« . Ce sont des accidents rares, mais raison de plus pour respecter les règles pour écouter le brame sans prendre de risque

Le brame : la loi du plus fort ?

En début de période, c’est en effet le cerf qui brame le plus fort qui a plus de chance de conserver sa harde et de s’accoupler avec le plus de femelles possibles. Les jeunes cerfs vont être dissuadés d’entrer sur des territoires et, si jamais ils décident d’aller à l’affrontement, ils risquent de toute façon de perdre rapidement des combats. Par contre, en fin de brame, les jeunes cerfs arriveront quand même à s’accoupler et donc se constituer une harde puisque les cerfs dominants seront fatigués. Ils ne pourront pas surveiller toutes leurs biches en continu pendant un mois.

En période de fin de brame, la forêt retrouve son calme : les biches s’isolent après la fécondation et mettra bas entre le 15 mai et le 15 juin. Les cerfs en font de même pendant l’hiver : ils passent leur temps à manger et dormir pour se refaire une santé !

Où écouter le cerf bramer en 2020 ?

En 2020, vous pouvez écouter le brame dans toutes les grandes forêts de France. Retrouvez les informations ici sur la carte de France. Vous souhaitez savoir si vous pouvez entendre bramer à coté de chez vous dans un endroit précis ? N’hésitez pas à laisser un message sur notre forum ou en commentaire.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*